Moro

CRÉATION MONDIALE / COMMANDE DU FESTIVAL OPÉRA DE POCHE

Opéra tragique d'Andrea Mannucci

Livret de Marco Ongaro

Traduction de Martine Susana

EN LANGUE ITALIENNE SURTITRÉE EN FRANÇAIS



Création mondiale


jeudi 10 février 2011 20h00


Église Réformée

des Batignolles

44, bd des Batignolles

75017 Paris (Métro Rome)


Direction musicale Andrea Battistoni

Mise en scène et scénographie Luigi Cerri


Moro / Chœur Vincent Billier

Cassandre / Coryphée Lucie Mouscadet

L’ange / Chœur Xavier Mauconduit


Quatuor Antares

Ruggero Capranico, Dania Draga (violons), Agnès Domergue (alto), Cécile Nicolas (violoncelle), Maurizia Dalla Volta (flûte), Christophe Bonifacino (clarinette en sib), Philippe Durand (cor), Stéphane Lambotte (percussions - timbales / batterie)


Une petite pièce aux murs recouverts de glaces : c'est dans cet espace que s'ouvre le dernier acte de la vie d'Aldo Moro, homme politique italien démocrate et progressiste, enlevé par les Brigades rouges. La fin nous est connue : le 9 mai 1978, son corps sans vie était retrouvé dans le coffre d'une automobile en plein Rome. Un fait divers encore récent mais qui, par sa cruauté, sa froideur inhumaine dira Primo Levi, rappelle la barbarie des mythes les plus anciens. En s'en emparant pour en faire le sujet de leur opéra, en imaginant les dialogues de Moro, de l'Ange et de Cassandre au cours des derniers jours de sa captivité, le compositeur Andrea Mannucci et son librettiste Marco Ongaro réveillent l'une des fonctions les plus anciennes du théâtre chanté depuis la Tragédie grecque : interroger l'Histoire là où le sens fait défaut, mettre des mots sur une réalité face à laquelle la Cité demeure sans voix...